0

Wwoofing, helpX, Work away… ou comment voyager en immersion totale ?

Voyager - Woofing - HelpX - Work Away
L'actu de Sourires Nomades

Aujourd’hui, je vous emmène à la découverte de moyens de voyager qui facilitent une immersion totale au sein d’une culture. Basés sur un principe d’échanges, le Wwoofing, le HelpX ou encore Work away permettent au plus grand nombre de voyager à moindre frais.

 

 

Les débuts du Wwoofing, découvrir la campagne et l’agriculture biologique

 

woofing - page webTout a commencé en Angleterre en 1971 lorsque Sue Coppard a eu l’idée de proposer des week-ends à la découverte du milieu agricole biologique. Le concept a de suite plu et les bénévoles d’un week-end sont restés de plus en plus longtemps, le Wwoof (willing workers on organic farms) est né. Depuis 2000, et pour plus de compréhension à l’échelle internationale Wwoof désigne World Wild opportunities on organic Farms.

 

Pour le voyageur volontaire, le wwoof, plus communément appelé woofing en France, permet de découvrir l’agriculture biologique tout en explorant la culture du pays, de la région. Une manière de rencontrer plus en profondeur l’histoire, les traditions, et surtout partager des moments privilégiés avec les personnes qui vous accueillent. Le principe est simple, quelques heures de travail dans une ferme bio par jour (de 4 à 6 heures) contre nourriture et logement. De quelques jours à plusieurs semaines, chacun y trouve son compte.

 

 

Wwoofing, HelpX et Work Away, voyager tout en économisant

 

Dans le même esprit, Work Away et HelpX ont vu le jour dans les années 90, 2000. Sur le même principe que le woofing, Work Away et HelpX proposent de mettre en relation des voyageurs volontaires et des hôtes, amoureux du voyage qui ont besoin d’un coup de main. A la différence du woofing, ces deux réseaux fonctionnent pour tout type de tâche et ne sont plus uniquement dédiés à la découverte de l’agriculture biologique. De fait, les voyageurs volontaires peuvent faire du ménage, du jardinage, s’occuper des enfants, donner un coup de main pour un festival, c’est selon les besoins de l’hôte.

 

HelpX et Work Away permettent ainsi à tous de choisir les activités et travaux qu’ils préfèrent faire. Chaque expérience est unique. Voyager de cette manière valorise la rencontre interculturelle et c’est au coin du feu, autour d’un repas, en balade avec les hôtes que le volontaire voyage, rencontre, s’ouvre. Ces différents moyens de voyager sont également connus pour leur coût, qui est totalement nul. On part du principe que les quelques heures de travail quotidien valent le gîte et le couvert. Un aspect précieux à prendre en compte pour le backpackers et les amoureux des rencontres !

 

L’avis de la rédac’

 

woofing - crédit photo : Gaëlle RubeillonLors de mon séjour en Nouvelle-Zélande j’ai expérimenté les deux, une expérience dans une ferme biologique et deux expériences chez des particuliers ayant des besoins ponctuels.

 

Jamie, nous (j’étais avec une amie) a tout de suite fait confiance, et amenées sur le festival qu’il co-animait pour participer à l’organisation. Une expérience très riche où nous étions en contact permanent avec les artistes et autres bénévoles. Le second HelpX m’a amenée chez un ami de Jamie, pour redonner une beauté printanière au jardin. J’ai passé deux semaines aux côtés d’une famille que je n’aurais probablement pas rencontrée d’une autre manière. Un univers très particulier qui vaut le détour (poupées accrochées par le cou dans le garage…). J’en garde quelques anecdotes plus ou moins hallucinantes.

 

Enfin, après ces deux HelpX, j’ai fait du wwofing au sein d’une famille végane qui accueille des animaux sauvés inextrimistes d'une mort en abattoire ou d'un abandon. J’ai vraiment beaucoup apprécié cette expérience de 3 semaines en pleine campagne. Discussions politiques, philosophiques, sur le choix du véganisme… J’ai totalement découvert comment cuisiner sans aucun produit issu de l’animal, et été très agréablement surprise. Vous pouvez également retrouver l'expérience de woofing de Carole et Emilie avec Sourires Nomades

  

Je dirais que pour débuter un long voyage dans un tout nouveau pays, c’est l’idéal puisque, les hôtes, habitués à accueillir des voyageurs, vous font sentir à votre aise, un peu comme à la maison. Une première approche avec la langue, un accent, des us et coutumes. J’aurais tendance à privilégier le wwoofing puisque les hôtes partagent leur goût pour la nature et l’agriculture. J’ai senti plus d’engagement, d’implication. Il y a avait un vrai échange, une véritable volonté de partager leur quotidien.  Après tout est une question de goût et de choix personnels. Quoiqu’il en soit, je vous conseille vivement de tester un jour ! 

 



Publié par Gaëlle R le 02/04/2018
Partagez cet article :
 
Déposez votre commentaire
* Champs obligatoires

Commandez le tee-shirt Sourires Nomades

Un tee-shirt Sourires Nomades pour notre association

Le dernier sourire de Charly

Tao, sourire lumineux de Muang Ngoy
Voir tous ses sourires

Les derniers billets du blog

  • photo Calendrier 2018 : Retour sur le don à Badel Népal

    Calendrier 2018 : Retour sur le don à Badel Népal

  • photo La Nouvelle-Zélande, au plus près de la nature

    La Nouvelle-Zélande, au plus près de la nature

  • photo Voyager responsable, les bonnes idées du "Lundi des Citoyens"

    Voyager responsable, les bonnes idées du "Lundi des Citoyens"

  • photo La Liste de Noël du voyageur responsable

    La Liste de Noël du voyageur responsable

  • photo Un calendrier 2018 pour l'association Badel Népal

    Un calendrier 2018 pour l'association Badel Népal

Mais qui est Charly ?

À l'origine du projet Sourires Nomades, Charly Guérin est un passionné de voyages.