4

Emilie et Carole ont testé le woofing en Nouvelle-Zélande

Peu importe les travaux, en tant qu'ambassadrice de Sourires Nomades, Emilie garde le sourire en toutes circonstances. ;)
A la rencontre des nomades

 

Emilie et Carole, nos ambassadrices de choc, sont actuellement en Nouvelle-Zélande. Elles ont testé l'expérience du woofing pendant une semaine, et ont accepté de nous en parler.

Mais avant de lire leur témoignage, précisons que le woofing repose sur l'échange non monétaire, entre hôtes et voyageurs. Le principe est d'offrir la nourriture, l'hébergement, et un certain savoir-faire, contre une aide dans divers travaux agricoles comme le maraîchage, le jardinage, etc.

 

La charte de Wwoof France précise que le woofing doit « permettre à des non-initiés d’avoir une première expérience dans le domaine de l’agriculture biologique et de l’éco-construction ». Pour en savoir plus, je vous invite à consulter le guide pratique du woofing mais attendant, place aux demoiselles de Sourires Nomades en direct de Nouvelle-Zélande.

 

 

Bonjour les filles, où étiez-vous exactement durant cette semaine de woofing, et qui était votre hôte ?

Après semaine dans l’île du Nord, nous avons vécu notre première expérience de woofing dans une petite vallée nommée Hautonu Scenic Reserve. Elle est située non loin du Tongariro National Park, prisé pour ses volcans.

Il s'agit d'un endroit réculé et pour y accéder nous avons du parcourir de longues routes sinueuses.

Une fois arrivées, nous avons fait la connaissance de notre hôte Rosemary qui vit au rythme de la nature et pour qui la consommation responsable est importante. Elle dispose de panneaux solaires et grâce à son potager, se nourrit en autosuffisance. Malgré l'isolement du lieu, Rosemary ne s’y sent pas perdue car la majorité de sa famille vit ici.

Et puis, à notre grande surprise, nous avons partagé la semaine avec deux autres woofers qui nous ont fait découvrir les alentours.

Quel a été votre quotidien ? Les différentes tâches, les moments durs et plus sympas d'une journée ?

Et bien le réveil est à 7h est sûrement le moment le plus dur ;) . Heureusement il est suivi d’un bon petit déjeuner maison. Après cela, on attaquait la journée par divers travaux jusqu’en début d’après-midi.

 

Pour donner une idée, voici les réalisations de la semaine : désherbage du potager, cueillette de légumes, déblayage d’un terrain en friche avec les deux autres woofers, coupe de bois, nettoyage des carreaux, aménagement d’un petit chemin menant à la maison.

Par contre, les après-midi étaient libres et nous ont permis de faire des balades, de partager des recettes de cuisine (comme le fameux kouing amann breton) ou encore discuter au coin du feu.

Les meilleurs moment ont certainement été les repas avec les bons petits plats de notre hôte, et les soirées à la bougie quand il n'y avait plus d’électricité.

Quels conseils donneriez-vous à de futurs voyageurs qui veulent tenter le woofing ?

C’est un bon moyen d’être en immersion avec des locaux et de pouvoir améliorer la langue.

Cela permet également de découvrir un pays à moindre coût, tout travaillant en pleine nature. Et puis, peut-être qu'à travers ce type d'expérience, certains se trouveront une nouvelle vocation !

Côté conseil, nous dirions qu'il faut surtout ne pas hésitez à bien échanger avec votre hôte avant votre arrivée, fin de ne pas avoir de mauvaises surprises comme par exemple la durée du temps de travail, qui ne doit  normalement pas dépasser 4-5h par jour, ou encore la diversité des tâches…

Sinon, votre passage sera une bonne occasion pour faire découvrir la culture française.  Les "kiwis" sont très curieux !


Que vous a apporté cette expérience ? La referiez-vous ? Dans les mêmes conditions ?

Cette expérience nous a apporté beaucoup de choses. La connaissance de la culture néo-zélandaise, le perfectionnement de l’anglais, et tout simplement le plaisir de profiter de la campagne néozélandaise. Une belle manière de vivre au rythme des saisons et de prendre son temps.

Nous serions partantes pour retenter l’expérience mais sur une période plus longue. Peut-être que nous le referions en travaillant dans un milieu encore inconnu pour nous, comme dans un élevage par exemple.

 

Merci à vous pour ce retour d'expérience, nous apprécions tous de suivre votre Smiling Trip, et on vous retrouvera peut-être très bientôt avec le partage d'un nouveau sourire nomade.

 

Et vous, avez-vous déjà testé le woofing ? Qu'avez-vous retenu de cette expérience ? Que pensez-vous de cette nouvelle forme de tourisme ?

N'hésitez pas à laisser votre commentaire sur le sujet.

 



Publié par Charly le 11/06/2013
Nouvelle-Zélande
Partagez cet article :
 

Commentaires sur cet article :

  • Bonjour, mon ami et moi aimerions vivre cette expérience en participant à ces échanges humains . Nous sommes des hôtes du couchsurfing, l'échange et les diverses relations sont très enrichissantes. Nous souhaiterions connaître différentes pratiques autour de l'agriculture et aimons la nature.Nous souhaiterions sensibiliser nos adolescents à ces échanges. Merci de nous renseigner sur le wwoofing en famille. Merci à bientôt Par France le 10/07/2014 à 23:25
  • Bonjour, Nous voudrions faire du woofing en famille en NZ en janvier. Cette nouvelle forme d'échange tourIstique nous séduit. Nous sommes dans le vin et avoir la possibilité d'échanger sur nos pratiques et nos modes de vie apparait comme une excellente expérience. Quelqu'un a-t-ill des conseils à nous donner, des adresses à nous fournir? Merci d'avance Par Seblan le 21/11/2013 à 16:00
  • Bonjour Julie ! Pour faire du woofing, nous nous sommes inscrites au site officiel WWOOF. Voici le lien pour accéder aux contacts en angleterre : http://www.wwoof.org.uk/ ; Il suffit de s'inscrire (moyennant une participation financière) et ensuite entrer en contact avec les hôtes qui t'intéressent. Nous te souhaitons une belle aventure et n'hésites pas pour plus d'infos. Carole et Emilie Par Smiling Trip le 20/11/2013 à 17:54
  • bonjour à vous ! Je souhaiterai faire cette incroyable expérience ( en Angleterre ) pour plus d'une semaine mais moins d'un mois ( pour commencer et voir comment ça ce passe ) mais je ne sais pas comment faire, à qui m'adresser etc. quelqu'un pourrai me renseigner davantage sur les démarches à faire ? merci d'avance Par Kermarquer Julie le 18/11/2013 à 14:28
Déposez votre commentaire
* Champs obligatoires

Commandez le tee-shirt Sourires Nomades

Un tee-shirt Sourires Nomades pour notre association

Le dernier sourire de Charly

Tao, sourire lumineux de Muang Ngoy
Voir tous ses sourires

Les derniers billets du blog

  • photo Wwoofing, helpX, Work away… ou comment voyager en immersion totale ?

    Wwoofing, helpX, Work away… ou comment voyager en immersion totale ?

  • photo Calendrier 2018 : Retour sur le don à Badel Népal

    Calendrier 2018 : Retour sur le don à Badel Népal

  • photo La Nouvelle-Zélande, au plus près de la nature

    La Nouvelle-Zélande, au plus près de la nature

  • photo Voyager responsable, les bonnes idées du "Lundi des Citoyens"

    Voyager responsable, les bonnes idées du "Lundi des Citoyens"

  • photo La Liste de Noël du voyageur responsable

    La Liste de Noël du voyageur responsable

Mais qui est Charly ?

À l'origine du projet Sourires Nomades, Charly Guérin est un passionné de voyages.